You are here: Home // Tourisme // Découvrez l’histoire de Berlin grâce à une visite guidée de la ville

Découvrez l’histoire de Berlin grâce à une visite guidée de la ville

Ville symbole du XXe siècle, Berlin est une capitale européenne incontournable pour les passionnés d’histoire. Regorgeant de monuments historiques liés aux bouleversements politiques qu’elle a traversés, à l’image de la Porte de Brandebourg ou du Mémorial de l’holocauste, il est presque indispensable de visiter la capitale allemande pour mieux comprendre l’ampleur des principaux événements du siècle précédent. Et pour découvrir une ville et son histoire en profondeur, rien de mieux qu’une visite guidée ! Celle-ci présente de nombreux avantages que n’ont pas toujours les visites individuelles. 

Une visite guidée plutôt qu’une visite individuelle ?

Faire une visite guidée permet de découvrir des lieux tout en recevant des informations culturelles ou historiques à leur sujet. Il vous est alors possible d’approfondir vos connaissances sur un monument ou sur une place tout en réalisant la gravité ou l’importance des événements qui lui sont liés. Grâce à l’emploi par le guide d’un vocabulaire adapté au public, il vous sera beaucoup plus facile de retenir des détails et des informations concernant des périodes historiques. Par ailleurs, en choisissant de faire une visite guidée, vous vous assurez de voir tous les monuments et lieux proposés dans le tour que vous avez choisi, et ce en toute sécurité. Impossible donc de se perdre ! Une visite guidée peut également être très bénéfique pour les voyageurs visitant pour la première fois une ville. Vous recevrez une première approche du lieu et vous pourrez découvrir ses principaux monuments et les endroits qui vous intéressent en peu de temps. Et en ce qui concerne Berlin, il y a tellement de choses à découvrir et à visiter qu’une sélection s’impose, notamment si vous souhaitez connaître en profondeur les monuments historiques de la ville.

Berlin sous le IIIe Reich

Au cœur des troubles du XXe siècle, Berlin a d’abord été le témoin du développement du nazisme. Grâce à certaines visites guidées, vous aurez l’occasion de découvrir différents endroits à travers la capitale allemande qui symbolisent les douze années de la dictature nazie. Le stade olympique de Berlin, situé à l’ouest de la ville, en fait partie. Celui-ci fut en effet construit pour les Jeux Olympiques de 1936. Peu après la nomination d’Hitler comme chancelier, en 1933, la démocratie allemande devint une dictature à parti unique valorisant la « race aryenne » et persécutant en particulier les Juifs et les Tsiganes. Le parti cherchait alors à contrôler chaque aspect de la vie nationale pour diffuser son idéologie raciste et antisémite auprès de la population. Le sport fut l’un des éléments servant à propager la propagande nazie à travers la promotion du mythe de la supériorité mentale et physique des Aryens. Mais les Jeux de 1936 devaient aussi permettre de montrer aux autres pays y participant une fausse image tolérante et pacifique de l’Allemagne nazie en dissimulant la haine et la violence du régime. Visiter le stade est ainsi indispensable pour mieux comprendre les mécanismes de la propagande nazie.
Outre la propagande, le IIIe Reich est également caractérisé par l’instauration de mécanismes de la peur, de persécutions et de déportations des Juifs. A Berlin, plusieurs endroits rappellent ces événements comme le mémorial de la voie 17 à la gare de Grunewald. Celui-ci rappelle le rôle joué par les chemins de fer allemands à partir de l’année 1941 dans la déportation massive des juifs. A la gare de Grunewald, ceux-ci furent d’abord envoyés dans certains ghettos d’Europe de l’Est puis dans des camps de concentration suite à mise en place de la solution finale. Un assemblage de plaques de fonte sur lesquelles sont inscrits la date, le nombre de juifs envoyés ainsi que leur destination y a été inauguré en 1998.

Une ville au cœur de la guerre froide : le mur de Berlin

Quoi de plus incontournable à Berlin que les restes du mur de Berlin ayant autrefois séparé les deux parties de la ville, Berlin-Est et Berlin-Ouest ? Si vous êtes de passage dans la capitale allemande, une visite guidée du mur s’impose visite guidée le mur de Berlin.

mur berlin bigstock by eddygaleotti ID65582083

Aujourd’hui, le mur de Berlin a perdu son aspect effrayant mais il demeure un symbole de la guerre froide. (Bigstock by eddygaleotti ID65582083)

Son histoire remonte à la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les Alliés (les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’URSS) décident, lors de la conférence de Yalta, d’occuper et de découper l’Allemagne et sa capitale en quatre zones et de mettre en place les fameux « 4D » (dénazification, démilitarisation, démocratisation, décentralisation). Cependant, peu de temps après, Staline commence à établir un glacis protecteur autour de son pays : le fameux rideau de fer dénoncé par Churchill en 1946. Les tensions s’accroissent entre d’une part les Occidentaux et d’autre part les Soviétiques. Les relations se dégradent nettement lors de la mise en place du plan Marshall par les Etats-Unis qui souhaitent aider l’Europe, y compris l’Allemagne, à se relever. L’URSS refuse cette aide. Alors, les Alliés décident par la suite d’unifier leurs zones malgré les protestations des Soviétiques. Ils y créent une monnaie commune, le Deutsche Mark. En réaction, l’URSS impose un blocus de Berlin, que les Américains parviennent à traverser à l’aide d’un pont aérien permettant de ravitailler les habitants de Berlin-Ouest. A la fin du blocus, la ville est officiellement divisée en deux : la RFA du côté occidental, la RDA du côté soviétique. Au fil du temps, en RDA, l’influence communiste augmente et la pauvreté s’installe tandis que la RFA devient synonyme de liberté et de richesse dans l’esprit de la population de Berlin-Est. Face à la fuite de plusieurs millions d’Allemands de l’Est vers l’Ouest, les Soviétiques décident de construire le célèbre mur de Berlin dans la nuit du 12 au 13 août 1961. Plusieurs personnes tentèrent de rejoindre la RFA, la première étant Günter Liftin, abattu par un poste-frontière de la RDA. Il faudra attendre l’année 1989, qui voit progressivement s’ouvrir le rideau de fer dans les pays du bloc de l’Est, pour que le mur s’effondre.
Aujourd’hui, le mur de Berlin a perdu son aspect effrayant mais il demeure un symbole de la guerre froide. A la fois historique et artistique – ses restes étant couverts de graffitis et de peintures murales – il est l’une des principales attractions de la ville et de nombreuses visites guidées sont organisées autour de son histoire.

Quel que soit votre choix parmi les nombreux monuments de Berlin, faire une visite guidée vous permet de découvrir les principaux aspects de la ville tout en approfondissant vos connaissances historiques et culturelles sur celle-ci.

Source électronique d’image: (Bigstock by eddygaleotti ID65582083)

Tags: ,

Leave a Reply

Copyright © 2010-2011 fr.net Le portail favori de la communauté francophone. Tous droits réservés.
.