You are here: Home // Actualités, Finance // Une maison en or

Une maison en or

Jeff Clarck de Casey Research a publié sur www.24hgold.com un article intéressant dans lequel il examine la quantité d’or qu’un acquéreur doit débourser pour acquérir une maison aux USA (prix moyen) depuis de début du 20e siècle.

100 onces, voilà le prix en or que devait payer un acquéreur d’une maison moyenne aux USA lors des grandes crises, en 1930 (grande dépression) et en 1980 (deux chocs pétroliers suivis d’une forte hausse de l’inflation).

800 onces en 2006 (veille de la crise des subprimes en 2007) et 300 onces en 1970 (à la fin des ‘golden sixties’) voilà quels étaient les prix dans les périodes de haute conjoncture, réelle ou dopée (taux bas et impression de monnaie en 2006 pour sortir de la bulle des ‘dot com’).

Et aujourd’hui, alors que les prix de l’immobilier continuent de baisser aux USA et que l’or est à plus de 1.360 $ l’once, il faut encore 250 onces pour acquérir une maison moyenne aux USA.

Vu la quantité de USD créée par la FED, dans le cadre des Q1 et Q2, en attendant les autres Q à venir, la valeur d’échange du USD va baisser contre les biens réels tels que les matières premières et l’or. Le prix de l’or va mécaniquement encore continuer à monter et plus encore si la Chine et d’autres pays émergents continuent à augmenter leurs stocks nationaux.

La crise actuelle a commencé par être financière (faillites des banques), puis est devenue économique (le taux de chômage en est un indicateur clair), elle se transforme actuellement en crise sociale (sous l’effet de la hausse des denrées alimentaires) et en crise politique (les pays du proche et moyen orient ouvrent la voie).

Pour l’instant, les effets de la grande crise actuelle sont masqués, dans nos pays, par les mesures exceptionnelles prises par les Etats (taux à zéro et impression de quantités énormes de monnaie artificielle, prêts gigantesques aux pays en faillite qui ne pourront jamais les rembourser).

S’il est aisé de prévoir le retour en force des effets de la crise lorsque ces mesures cesseront, il est très difficile de prédire quand le phénomène se déclenchera (soudainement, comme pour les révoltes contre les dictateurs).
Il faudra peut être quelques mois (selon certains) quelques années (selon moi) mais la crise reviendra nous frapper fort car les autorités (USA, U.E. Chine, etc.), en faisant tout pour la contrer, n’ont fait que l’amplifier.

Lorsque les effets de la grande crise reviendront en force, le ratio de 100 onces pour une maison moyenne aux USA se vérifiera tout comme il s’est vérifié dans les grandes crises précédentes, dans la déflation des années 1930 comme dans l’inflation des années 1980, Jeff Clarck en est convaincu.

Combien d’onces faudra t-il alors pour acheter une maison moyenne, en Europe, alors que malgré des taux très bas, de moins en moins de jeunes peuvent encore payer, s’ils ont la chance d’avoir un travail, les prix actuellement demandés ?

Conclusion :
« Acheter de l’or aujourd’hui est la meilleure garantie d’un toit pour demain ou après-demain »

Roger Greden

Tags: , ,

Leave a Reply

Copyright © 2010-2011 fr.net Le portail favori de la communauté francophone. Tous droits réservés.
.