You are here: Home // Actualités, Finance // Pourvu que la baisse de l’or dure

Pourvu que la baisse de l’or dure

Non chers lecteurs, il n’y a pas d’erreur typographique et nous n’allons pas évoquer ici les problèmes récurrents des déchets de la ville de Napoli.
Il s’agit en réalité de la baisse de l’or qui dure depuis le début 2011 et qui a fait perdre au métal précieux près de 5% en US dollar et 6% en euro.
Relativisons cette baisse par rapport à la hausse du prix du métal jaune d’environ 400% en dix ans et 30% en 2010.
Toutefois, après une forte hausse fin 2010, l’or, comme d’autres matières premières, entame l’année 2011 sur une note négative.Expert financier Roger Greden
Le Général Consensus (voir l’article de la semaine dernière) ayant rassemblé une puissante armée d’investisseurs convaincus de la hausse des marchés d’actions en 2011, il est normal que certains de ces courageux combattants prennent leurs profits sur leurs investissements en or pour se positionner sur les marchés d’actions, si prometteurs.
Pour bien comprendre, la recette est simple, prenez une confiance nouvelle dans la capacité des dirigeants européens à gérer leurs problèmes de dettes souveraines ajoutez y à un peu d’optimisme sur la conjoncture économique américaine et terminez en ajoutant un léger ralentissement de la surchauffe chinoise, faite mijoter le tout sur un apaisement des tensions au proche orient et vous obtenez un magnifique optimiste capable de pousser le CAC 40 au-delà des 4.000 points.
Pourquoi dans un tel contexte garder de l’or qui ne rapporte rien et qui, depuis que Keynes l’a baptisé ‘relique barbare’ fait tout de même un peu ‘ringard’ en termes d’investissement ?
Le yen comme le franc suisse, autres valeurs refuges habituelles ont aussi souffert de ce regain d’optimisme largement partagé.
A y regarder de plus près, on constate que ce sont les produits ‘or papier’ (EFT aurifères) qui ont connu des ventes massives de spéculateurs optimistes, désireux de prendre position dans les rangs du Général Consensus, favorable aux actions.
Dans le même temps, la demande d’or physique s’est renforcée. Les achats d’or dans le contexte du nouvel an chinois, fêté début février, n’y étant certainement pas étrangers.
Que faire dans un tel contexte ? Que faire ?
Réfléchissons un instant. Les problèmes des dettes souveraines européennes sont loin d’être réglés et l’ONU, dont on peut s’interroger sur ce qu’il vient faire dans ce débat, annonce craindre une nouvelle crise dans l’U.E. du fait des politiques de réduction des déficits budgétaires, défavorables à la croissance.
Le chômage aux Etats Unis mettra de très nombreuses années à se résorber ce qui, au mieux, permettra une croissance molle dans cette zone économique.
L’inflation fait insidieusement son retour, dans les pays émergents surtout mais aussi dans nos contrées. Malgré les chiffres officiels modestes, vous aurez noté que le prix des matières premières indispensables au commun des mortels, telles que le pétrole et les denrées alimentaires, deviennent plus chères de mois en mois. Les prix de l’électricité, de l’eau et des transports ne connaissent ils pas aussi des hausses répétées ?
Le Général Consensus bénéficie en ce moment d’une période faste qui pourrait bien devenir néfaste dès que les mauvaises nouvelles reviendront à la surface. A ce moment, nombre d’optimistes ayant laissés des plumes dans la bataille des marchés d’actions reviendront sur l’or pour y chercher un refuge contre l’adversité.
Si comme l’écrivent les rédacteurs du GEAB (GlobalEurope Anticipation Bulletin – voir www.leap2020.eu ) dans leur n° 51 du 15 janvier 2011 vous pensez que 2011 sera « L’année impitoyable » qui va faire apparaître « la croisée des trois chemins du chaos mondial » vous profiterez de l’opportunité de cette baisse de l’or pour en acheter. Pourvu qu’elle dure cette baisse, le prix de l’or sera encore moins cher.
Quand faudrait t-il acheter ?
Tout professionnel de l’investissement vous dira qu’il n’achète pas dans la baisse, qu’il attend le retournement de tendance pour investir. Cette stratégie nécessite d’être journellement attentif à l’évolution du prix de l’or.
Plus simplement, vous pouvez aussi regarder le ‘Trend power’ de l’or sur www.24hgold.com et lorsque la petite aiguille repartira vers la zone ‘bullish’, vous pourrez envisager de faire un achat (partiel, car, à un achat ‘one shot’, il est préférable de rechercher un prix d’achat moyen équilibré sur plusieurs achats réfléchis).
En conclusion : dure la baisse de l’or ?
Non, pourvu qu’elle dure encore et encore.

Tags:

Leave a Reply

Copyright © 2010-2011 fr.net Le portail favori de la communauté francophone. Tous droits réservés.
.