You are here: Home // Actualités // La crise en Irlande

La crise en Irlande

Le plan d’austérité proposé par le gouvernement irlandais pour faire face à la crise et à la dette grandissante en Irlande, a impressionné les dirigeants européens et reçu l’accord de Bruxelles et du FMI, qui l’avaient demandé en échange de 85 milliards d’euros d’aide.

Bien accueilli par les marchés qui ont enregistrés une légère hausse. Le but est de ramener le déficit public à 3% du PIB en augmentant les impôts, supprimant plus de 24 750 emplois publics, en abaissant le salaire minimum et en augmentant la TVA. A l’instar du plan anglais, lui aussi très agressif le gouvernement irlandais a voulu affirmer sa volonté de rester un acteur majeur de la scène commerciale internationale. Ce pays qu’on surnommait le « Tigre Celtique » en référence à son incroyable ascension économique depuis la fin des années 90, pas si éloignée des « tigres asiatiques » comme Hong Kong ou Singapour, lui a permit d’afficher une croissance insolente au détriment de plus grandes protections budgétaires.

Le plan a été très mal accepté sur l’ile d’émeraude déjà touchée par les restrictions budgétaires et un chômage grandissant. Le mécontentement et la désillusion sont tels que pour la première fois depuis les années 1980, les seuils d’immigration redeviennent négatifs, un grand nombre d’Irlandais quittant leurs pays pour L’Australie, Le Royaume-Uni ou encore le Canada comme aux heures les plus sombres des années 1800.

Ceci ajouté à la démographie qui indique une population vieillissante et un départ des personnes immigrées des pays d’Europe de l’Est et notamment de Pologne, laisse présager de futurs difficiles pour la verte Erin.

Eric Banon – Editeur -fr.net

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Copyright © 2010-2011 fr.net Le portail favori de la communauté francophone. Tous droits réservés.
.